Que la douleur se voit ou non, que la douleur soit physique ou moral, que les personnes cachent ou montrent leur souffrance… Chacun de nous, nous avons notre façon de nous exprimer.

Il faut bien entendu différencier la douleur aiguë et persistante qui correspond à une alerte de notre corps où il faut consulter un médecin.

La douleur chronique , elle évolue depuis 3 mois, après investigation du corps médical, la douleur persiste… cela peut être une physique mais aussi émotionnelle voire les deux.

Je serais là pour vous accompagner pour vous libérer de votre douleur, vous serez acteur/ actrice dans votre processus de guérison.

 » Un jour de cette souffrance naîtra une force insoupçonnée, une envie d’être heureux sans ordonnance, un souvenir éternel de l’être aimé »

« Faire table rase du passé en comprenant les énigmes de son chemin, rien n’est jamais ancré c’est certain, tout est mouvement et reconnaissance »

Nadège Auriel, » La vie intérieur et ses poèmes«